31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 18:52

Madame Le Pen a cru devoir dire cyniquement que JAURES se retournerait dans sa tombe aujourd'hui car, dit elle, les socialistes auraient dénié son message humaniste et socialiste !

De tels propos sont le comble de l'outrance politique ! Comment l'héritière des mouvements nationalistes qui ont fabriqué par leur propagande l'imaginaire criminel de l'assassin de JAURES ; de tous les ennemis haineux du pacifiste JAURES qui voulait empêcher la guerre de 14/18; des anciens collaborateurs avec les fascistes et les nazis qui voulaient éffacer le nom de JAURES de l'histoire de France, peut elle, avec le culot hérité de son démagogue de père, faire de telles déclarations ?

Provocation?Bravade?Ironie?Ignorance?Calcul politique?

NON! JAURES, au contraire, en déclarant qu'il fallait toujours aller à l'idéal et comprendre le réel et rechercher la vérité n'a jamais été si proche des socialistes ou socio-démocrates actuels.

La quête d'un idéal socialiste n'interdit pas, au contraire, de s'adapter avec humanité à la réalité de la mondialisation économique et culturelle actuelle, avec vérité et sans démagogie!

La déclaration indigne de la nationaliste Marine Le Pen est la nouvelle façon perverse que les ennemis de JAURES ont trouvé pour le tuer une seconde fois.

A tous ceux, quelques soient leurs raisons, qui envisageraient de voir cette égérie être en tête de l'élection présidentielle de 2017, je voudrais leur dire de ne pas tuer cette fois la France qui est aimée dans le monde entier, celle d la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité.

G GOUZES

Partager cet article

Published by Gérard Gouzes - dans national
commenter cet article
6 juillet 2014 7 06 /07 /juillet /2014 08:35

Le compte administratif de la ville de Marmande 2013,c'est à dire le BILAN de l'ancienne municipalité Gouzes, pour l'année 2013, a été voté à l'unanimité par le nouveau conseil municipal ( Sans publicité).

Il est , en tous points identique au compte de gestion du Receveur Municipal ( Trésor Public), ce qui atteste de sa véracité !

Quelques semaines après les élections municipales de mars 2014, tout le monde peut constater l'ampleur des mensonges colportés pendant la campagne électorale.

Marmande était en faillite, ruinée, endettée, sur-fiscalisée... etc...

La vérité est toute autre !

- La capacité d'autofinancement brute est passée de 1,8 Millions d'euros à 3,07 millions d'euros de 2003 à 2013

- La capacité d'autofinancement nette est passée de -200 000 Euros en 2003 à +1,07 millions d'Euros en 2013

-Les dépenses d'investissement ( hors VGA) ont variées de 8,8 ME à 6,62 ME pendant dix ans.

- Le montant de l'autofinancement (c'est à dire l'excédent de fonctionnement grâce à une politique de rigueur maîtrisée) a été de 3,6 Millions d'euros fin 2013 !

-L'encours de la dette est de 20,56 ME soit 75 E par habitant et par an sur 15 ans !

-La capacité à se désendetter de la ville est de 8 ans quand le seuil de sécurité est de 11 ans.

-Le remboursement du capital de la dette est largement couvert par l'autofinancement ( l'excédent de gestion) et les ressouces propres de la commune ( art L1612-4 à L1612-7 du CGCT).

-La durée moyenne de notre dette est de 5 ans et 11 mois quand une durée "normale" se situe entre 7 et 9 ans !

-TOUS LES BUDGETS ANNEXES SONT EN EXCEDENT !

Le parc de stationnement : 107765 E

374,82 E

L'assainissement : 288705 E

Le Photovoltaïque : 29005 E

L'assainissement non collectif (SPANC) :65761 E

Qu'en sera t il du compte administratif 2014 ?

Je rappelle que tout citoyen peut consulter le compte administratif de la commune sur une simple demande.

Gérard GOUZES

Député Maire Honoraire de Marmande

Partager cet article

Published by Gérard Gouzes - dans local
commenter cet article
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 05:46

Partager cet article

Published by Gerard Gouzes
commenter cet article
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 17:55

 

 

 

              Faut il aller voter dimanche 24 mai prochain pour élire nos députés europeens ? Et dans ce cas pour qui voter ?

             Au moment où s'amplifie la mondialisation de l'économie à laquelle plus aucun pays ne peut, sauf à la marge, sérieusement échapper.

             Au moment où se constituent de véritables armadas économique comme la Chine, l'Inde, les Etats Unis d'Amérique, la Russie, le Brésil et l'Amérique du Sud...

             Au moment où grandit le réflexe populiste et xénophobe dans tous les pays europeens...comme chez nous...

             Au moment où chacun constate que l'Europe des Nations composée d'une trentaine de décideurs ont tendance à vouloir se replier sur eux mêmes et n'arrivent pas à retrouver la croissance et l'emploi...

NE RIEN FAIRE ET RESTER CHEZ SOI , JOUER AU DESABUSE ET DEVENIR ABSTENTIONISTE ME PARAIT SUICIDAIRE  POUR NOUS MEME ET POUR LES GENERATIONS FUTURES DE LA FRANCE !!!!!

             L'Europe unie demeure le seul véritable rempart au déclin et à la concurence sauvage des pays émergents et de l'Amérique, j'ai bien dit unie ce qui n'est pas le cas de l'Europe "des nations"! Il aurait mieux value une Europe Fédérale plus intégrée et plus démocratique .

             Malgré la situation trop technocratique et si peu démocratique l'Europe demeure l'un des plus motivants projets collectifs de ce siècle et la seule possibilité pour les peuples qui la composent d'affronter l'avenir avec plus de force et de moyens..

500 MILLIONS  D'HABITANTS ça pèse plus que chacun de nos vieux pays europeens! Oui ou Non ?

             Aujourd'hui ,chaque jour en apporte la preuve, seule une europe forte, ce qui n'est pas le cas actuellement, pourra assurer notre developpement, approfondir et rénover notre modèle de société  et s'affirmer sur la scène internationale. Qui peut faire mieux?

            Mais pour y parvenir, il faudrait  être un peu moins nationaliste et un peu plus europeen. Collectivement la puissance europeenne est un atout formidable. Il en est de même de son aura culturelle. Mais pour cela il faut lui donner les moyens et les députés qui veulent améliorer le projet europeen, le rendre plus social et plus populaire.

             Le rejet par la France puis par les Pays Bas de la constitution europeenne a été une erreur tragique dont nous supportons les conséquences maintenant. Alors ne nous plaignons pas de ne pas avoir l'europe de notre idéal. Cela a été, qu'on le veuille ou non, un affaiblissement de l'idée europeenne et de la voix de la France. Aujourd'hui c'est, comme hier,la Commission et ses eurocrates qui gouvernent.

            Que peut on faire,nous, simples citoyens? D'abord voter pour élire des députés qui pour la premiére fois vont élire un Président de la Commission qui est  l'émanation des gouvernements eux mêmes.

             Le vote que chacun va émettre dimanche 23 mai prochain va donc avoir un effet direct sur le pouvoir d'expression du parlement europeen et de nos députés europeens. Doit on alors choisir des candidats anti-europeens ? Ce serait suicidaire !

             D'autre part, ne pas voter c'est quoi ? laisser les autres choisir à notre place! c'est une façon de souhaiter la fin de l'Europe; c'est vouloir la mort de l'Euro, de la défense commune, de la paix... c'est vouloir le retour des nationalismes,

             Ainsi le vote que chacun et chacune d'entre vous va émettre va avoir un effetv reel sur la politique que l'Europe nous impose, a la condition que nos députés fassent parti d'un grand groupe poliique. que peut faire un député qui n'a pas de correspondant dans les autres pays ? Est il si difficile de comprendre que de voter n'importe comment c'est envoyer à Bruxelles n'importe qui et en attendre n'importe quoi !

            On le sait, l'echec économique produit toujours l'echec social (chomage de masse,crise de société, insécurité...) qui se prolonge en crise politique où tous les charlatans de tous bords trouvent des oreilles !

             C'est donc une Europe redréssée, modernisée et plus démocratique ( peutêtre plus fédérale qu'il nous faut et non l'abandon de l'Europe comme le demandent les partis extrèmes ; des députés europeens qui veulent une stratégie de nouvelle croissance et d'emplois, notamment pour les plus jeunes!

              C'est un éffort budgétaire plus important en direction, dirigé vers les secteurs d'avenir , la recherche et l'innovation, augmentant les qualifications et inventant les métiers de demain , stimulant les créations d'avenir, sécurisant les parcours professionnels , et non pas en défendant par plus de réglementation et de dirigisme des protections anciennes qui ne fonctionnent plus.

             Quels candidats tiennent t ils ces propos? Je vous laisse les retrouver. Moi je vous dit simplement "rejetez ceux qui rejettent  l'Europe , ou bien l'Euro et qui ne rèvent que d'une France du passé, affaiblie, réfugiée derriere des lignes Maginot, complètement illusoires.

             Une Europe où   chaque nation continue à exixter dans son individualisme est un danger mortel pour la France.

             Le 25 mai prochain Chacun doit savoir pour qui voter et prendre ses responsabilités devant les futures générations

            La réussite de l'économie europeenne ouverte globale, ni naïve ni inerte face aux concurences déloyales

Je voterai donc ,comme simple citoyen, pour les candidats prets à adapter notre continent au flux inévitables des échanges internationaux seule méthode capable de permettre le retour du progrés social.

Dimanche 25 mai votez bien !

 

                                                                     Gérard GOUZES

                                                                        

 

 

Martin SCHULZ candidat de la gauche social-démocrate.

Partager cet article

Published by Gérard Gouzes - dans international
commenter cet article
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 12:45

Depuis maintenant deux mois de nombreux marmandais m'interpellent. Comment allez vous? Que faites vous? On me rapporte un tas de sottises me concernant. Je serais en pleine déprime...Je ne verrais plus personne...Faché avec tout le monde!!! Alors que chacun se rassure ou s'inquiète. Je suis en pleine forme, reposé et plein de projets personnels. J'ai repris à plein temps mon métier d'avocat et je n'ai déja plus une minute à perdre car j'ai beaucoup de travail et beaucoup d'amis.

 

Certains me repprochent d'avoir dit que je quitterai politique et ils insistent pour que je reprenne le combat... Non ce que j'ai dit je le maintiens : Je ne serai jamais plus candidat à une élection pour défendre les marmandais. Ils m'ont clairement dit qu'ils n'avaient plus besoin de moi. Je l'ai compris et j'en tire les conséquences. Je suis redevenu un simple citoyen et je m'en porte que mieux.

 

Ceci dit cela ne veux pas dire que j'ai perdu mes convictions. Je reste un socialiste français, c'est à dire un social-démocrate capable de donner son opinion comme chacun peut le faire au fil des événements et je le ferai chaque fois que j'en aurai le désir ou que j'en sentirai la neccessité que se soit sur l'actualité nationale ou locale.

 

 

D'autres , au contraire me félicitent d'avoir délibérement décidé, même si cela n'était pas obligatoire, d'avoir démissionné du mandat de conseiller municipal d'opposition et de conseiller communautaire. Certains maires de communes voisines vont jusqu'à me reprocher de ne pas avoir tenté de garder la fonction de Président de Val de Garonne Agglomération à un moment trés important de la réforme térritoriale qui est annoncée. C'est vrai que la politisation de cet outil intercommunal est une catastrophe dont on ressentira trés vite les effets négatifs pour tous. Mais la majorité des conseillers l'a souhaité ainsi, qu'ils en subissent maintenant les conséquences , se sera normal !

 

Pour que tout le monde comprenne bien mon état d'esprit je vous redonne mon dernier discours devant le conseil municipal de Marmande avant de démissionner:

 

" Mesdames, Messieurs,

Je déclare le nouveau conseil municipal installé. Avant de faire procéder à l'élection du nouveau Maire, je voudrais une dernière foi comme Maire sortant, adresser quelques mots aux Marmandais.

Une nouvelle équipe , différente de la précédente, prend donc la direction de notre cité. Présentons lui,sincèrement ,toutes nos félicitations. A titre personnel, je lui formule tous mes voeux de réussite pour les six ans qui viennent dans l'intéret de Marmande et des Marmandais.

Votre tache, mesdames et messieurs,sera rude et éprouvante car les Marmandais sont des gens toujours exigeants et impatients.

Vous trouverez dans l'héritage du précedent Conseil tous les outils nécéssaires à la poursuite de développement de Marmande. Un budget prés à être voté, sans augmentation des taux de fiscalité, qui préserve, malgré les baisses de dotations de l'Etat, toutes nos associations et qui va engranger 1,5 millions de ventes immobilères en recette cette année, un compte administratif 2013 en équilibre avec un excédent de fonctionnement de plus de 3 millions d'euros, un encours d'endettement de 67 euros par an et par habitant sur quinze ans.

Vous trouverez une administration modernisée et numérisée, des services techniques performants et efficaces, une communaute d'agglomération de 43 communes construite pas à pas depuis 1992, dotée d'un projet térritorial "VGA2030" voté à l'unanimité, un budget de 70 millions d'euros, bref un outil formidable de développement économique, social, sportf et culturel dont Marmande ne peut que profiter.

Mesdames et messieurs votre victoire éléctorale nous renvoie à notre défaite...je dirais plus encore...à ma propre défaite.

Je croyais, avec mes colistiers, que la transformation de Marmande en petite ville moyenne était une preuve suffisante de notre capacité à bien gérer et à permettre aux marmandais de se projeter vers l'avenir avec confiance.

Je me suis trompé !

Etait-ce l'usure du pouvoir? Etait-ce, comme l'on dit, le mandat de trop aprés 37 ans de fonction depuis 1977 dont 31 ans en qualité de Maire élu et réélu 7 fois en 1983; 1989 ;1995;  2001; 2003; 2004  ;2008, même si chaque fois l'élection était acquise avec des équipes rajeunies et renouvelées.

Etait-ce l'effet d'un mouvement de politique nationale ?

Peu importe, seul le résultat est là et mon devoir est d'en tirer toutes les conséquences...pour moi-même comme pour les marmandais.

Ce résultat a été, pour mes colistiers comme pour moi et pour beaucoup de Marmandais, un véritable coup de tonnerre.

Ce résultat, aprés tant d'années de travail entièrement voué au service de notre ville, a été, reconnaissons le, pour nous, décévant.

En effet, comme 3122 Marmandais et Marmandaises, comme pour tous ceux qui m'ont accompagné, nous restons fiers du travail accompli tant dans la commune que dans la communauté d'agglomération.

Demain je n'aurai pas le plaisir d'inaugurer les réalisations en cours: la rénovation du Comedia; l'avenue Stéphane Hessel; les logements et l'Ephad du front de garonne ou bien encore les Hlm du Roc; la grande piscine olympique et à vagues  d'Aquaval; les pépinières d'entreprises Eureka de Val de Garonne à Marmande Sud, sans oublier le City-stade à La Gravette et le jeux dans les Hlm; le mur à gauche du pelotari...

Je le regrette...Mesdames et Messieurs de la majorité, c'est donc vous qui aurez cet honneur. Pour ma part, je vous l'annonce solennellement et avec beaucoup d'émotion : je quitte la vie politique. Je ne resterai pas conseiller municipal comme je démissionnerai de mes fonctions de conseiller aprés avoir installé le nouveau conseil communautaire le 12 avril prochain.

J'ai voulu faire de la politique par idéal et par soif d'action pour peser sur le cours des choses et sur le quotidien des marmandais. Depuis mon entrée au Parlement à 38 ans ma vie a été passionnante. J'ai fait familialement beaucoupn de sacrifices. J'ai rendu des services. J'ai eu des amis fidèles et dévoués.

J'ai tant aimé agir pour peu qu'audace et courage soient au service d'une volonté

C'est ce que je souhaite à mon successeur !

Pour conclure, je voudrais évoquer le souvenir de Monsieur Maurice Cazassus, de Monsieur Jean Condou et de Monsieur le Batonnier Jean Maneyrol qui m'ont appris Marmande et exprimer mes regrets et mes remerciements à toutes celles et à tous ceux qui nous ont soutenus jusqu'au bout, saluer tout le personnel municipal et tous les élus qui ont construit le  Marmande d'aujourd'hui avec moi, dire à mes collègues, désormais dans l'opposition, qu'on n'est jamais aussi vainqueur ni aussi vaincu qu'on se l'imagine, qu'ils ont le devoir de préparer l'avenir en étant tout autant constructifs que vigilants.

Albert Camus disait: "La vrai générosité envers l'avenir consiste à tout donner au présent" suivez bien cette maxime.

Voila, Mesdames et Messieurs, c'est fini, une page se tourne et ce n'est pas sans une certaine émotion que je vous dit adieu en redevenant un simple citoyen"

 

Voila tout a été dit mais rien ne m'empechera de parler lorsque je le jugerai utile à mes seules convictions

 

Gérard GOUZES   ..... désormais   Député Maire Honoraire de Marmande redevenu simple citoyen !

 

 

 

 

 

Partager cet article

27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 22:25

Partager cet article

Published by Gerard Gouzes
commenter cet article
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 18:41

 

carte territoire VGA 

 

Mes chers collègues,


Avant de demander à notre doyen de venir prendre ma place pour organiser l’élection du Président de notre Communauté d’Agglomération VGA, je voudrais prononcer, ici devant vous, mon dernier discours. Le dernier d’une longue carrière dont je suis fier, non pour moi, mais pour ce que j’ai pu réaliser pour notre territoire et pour ses habitants.

Un dernier discours c’est toujours difficile, c’est comme un testament avant de partir. Vous me pardonnerez alors d’être un peu long mais je tenais à tout vous dire avant de descendre de cette estrade et de quitter la vie politique. L’idée d’une charte intercommunale de développement est née un soir d’hiver en 1981 dans le bureau du Maire de Fauguerolles, Monsieur Pierre BAUDET. Les communes comme les Départements étaient sous la tutelle de l’état jacobin et il a fallu les grandes lois de décentralisation de 1982 et 1983, que je m’honore d’avoir voté, pour redonner aux élus locaux le dynamisme d’entreprendre et d’avancer.

Pourtant, il a fallu attendre encore 1992, dix ans après car les français ont toujours du mal à comprendre les enjeux de notre temps et les marches arrières ont encore été nombreuses avant d’arriver au vote à une seule voix de majorité à l’Assemblée Nationale de la loi du 6 janvier 1992 (loi sur l’administration de la République) dont j’ai eu l’honneur de présider la Commission Spéciale qui l’avait établie, pour que naisse dans notre paysage territorial la Communauté de Communes avec ses premières critiques émanant de ceux qui n’avaient pas compris que c’était la seule façon d’empêcher la suppression des communes commencée avec la loi Marcellin. Qui s’en souvient ? Fauillet et Tonneins, Marmande et Mauvezin, mariages forcés, divorces assurés !

Dès 1993, je pris mon bâton de pèlerin. On évoquait alors une adhésion au SDAU (Schéma de Développement et de l’Aménagement Urbain)…. Nous approchions de la date fatidique de la fin de l’année 1993 et nous étions, découragés par les hésitations, les calculs politiciens, prêt à renoncer lorsque Edward DUMAS me demanda de créer Fourques-Marmande, une communauté à deux…. Immédiatement, Messieurs FENOUILLET – Maire de Meilhan sur Garonne, PERE - Maire de Gaujac, CHOMEAU - Maire de Marcellus et CAZASSUS - Maire de Virazeil demandèrent à s’y associer et nous pûmes, in extremis, le 31 décembre 1993 créer la Communauté de Communes du Mamandais (CCM).

Très ambitieux nous primes comme compétences : le développement économique, l’aménagement des zones économiques d’intérêt communautaire, l’aménagement de l’espace avec le SDAU, le traitement des ordures ménagères et déjà la réhabilitation des logements.

Le 24 janvier 1994, à peine créée, nous changions de nom en Communauté de Communes du Pays Marmandais.

Le 26 décembre 1994, la commune de Beaupuy et son Maire, Monsieur COUZINEAU, adhèrent. C’est ainsi que naquit le lac de Beaupuy.

Le 29 décembre 1995, on prenait la compétence voirie sans dissolution des syndicats de voirie

Après allaient nous rejoindre le 29 novembre 1996, 7 nouvelles communes : Fauguerolles, Lagruère, Le

Mas d’Agenais, Senestis, Tonneins, Varès, Villeton. La Communauté de Communes du Val de Garonne (CCVG) était née !

 

Je voudrais ici remercier l’ancien Maire du Mas d’Agenais, Jean DALLAGNOL qui en fut le 1er Président provisoire.

Alors commença la longue marche de notre construction : que de péripéties, de réunions, d’études pour augmenter nos compétences en y ajoutant la collecte sélective des ordures ménagères et celle des déchets industriels banals (DIB) ainsi que missions, prestations, études de gestion de nouveaux services. De 1997 à 2004, la construction de notre ensemble communautaire s’est poursuivie sous les quolibets des sceptiques, les croches pieds des oppositions politiciennes, les difficultés techniques et humaines à bâtir l’outil communautaire.

Cocumont et Couthure sur Garonne arrivent en 1997,

Jusix, Calonges, Saint Sauveur de Meilhan, Sainte-Bazeille et Saint-Pardoux du Breuil le 28 décembre 1998

Dès 2000, mise en place de la TPU après de très long débats

Grateloup Saint Gayrand, Samazan, Saint Martin Petit le 31 décembre 2001

Birac sur Trec, Taillebourg, Longueville et Mauvezin sur Gupie le 29 janvier 2003

Gontaud de Nogaret et Villefranche du Queyran nous retrouvaient le 31 décembre 2004

 

Le 31 décembre 2003, les syndicats de voirie de Marmande Est, Marmande Ouest et Tonneins étaient dissous et le service voirie de la CCVG était créé. Modernisé, équipé de matériel neuf, il est aujourd’hui l’un des services les plus important de notre Communauté d’Agglomération.

Le 30 décembre 2004, la CCVG prenait la compétence tourisme et l’Office de Tourisme était créé.

Après le retrait technique de Villefranche du Queyran en septembre 2010 était enfin créée après un marathon de plusieurs années, la Communauté d’Agglomération grâce à l’arrivée des communes de Lafitte sur Lot, Clairac et Fauillet.

C’était en janvier 2011, il y a seulement 3 ans ! En janvier 2012, conscients de la nécessité d’avoir un établissement public plus rationnel et plus fort, la Communauté de Communes des Pays du Trec et de la Gupie fusionnait avec VGA. 9 communes de plus (Agmé, Lagupie, Saint-Barthélémy d’Agenais, Escassefort, Seyches, Puymiclan, Caubon Saint Sauveur, Castelnau sur Gupie, Saint Avit) et nous passions à une nouvelle Communauté d’Agglomération de 43 communes avec comme petite dernière l’arrivée de Montpouillan en janvier 2013 ;

avec de nouvelles compétences comme le SCOT, les transports urbains, l’équilibre social de l’habitat, l’amélioration du parc immobilier, l’insertion économique et sociale, la politique de la ville et la prévention de la délinquance, l’aménagement de parc de stationnement, la lutte contre la pollution de l’air, contre les nuisances sonores, la construction, l’aménagement, l’entretien et la gestion des équipements culturels et sportifs, l’action sociale susceptible d’être confiée à un CIAS, enfin la compétence la plus importante en financement comme en personnel avec la voirie communautaire : l’enfance / petite-enfance.

Peu de nos concitoyens mesurent les soirées, les journées, les débats menés en commission, en bureau, en conseil communautaire pour faire avancer la plus belle organisation qu’a pu avoir notre territoire depuis son existence…. Grâce aux lois de décentralisation, aux lois sur l’intercommunalités, au travail incessant des conseillers communautaires depuis plus de 20 ans ! Et à un personnel non seulement compétent mais aussi plein d’enthousiasme.

Grâce à cet outil intercommunal, ce sont les moyens de notre développement qui nous ont été donnés.

 

En 2010, notre budget global s’élevait à 50 millions d’euros, nos dépenses d’investissement étaient de 7.9 millions d’euros.

 

En 2013, le budget global atteignait 68 millions d’euros pour 10.4 millions d’euros d’investissement et ceci malgré la crise et les baisses tendancielles des dotations de l’Etat.

 

La péréquation horizontale, dossier de votre serviteur au Comité des Finances Locales à Paris, nous rapporte à lui seul plus d’1 millions d’euros par an.

 

En 2014, c’est avec un budget de plus de 70 millions que vous allez pouvoir avancer.

Aujourd’hui, la situation financière de Val de Garonne Agglomération est saine, l’épargne augmente, la capité d’autofinancement est maintenue, la dette est faible : 21 € par habitant et par an, avec une durée de vie moyenne très faibles de 6 ans.

Vous n’aurez pas à augmenter les taux d’impôts locaux liés à l’agglomération. C’est ainsi depuis notre création en 1993. Avec tout ça qu’avons-nous fait pour nos concitoyens et dans quel esprit l’avons-nous fait ?

 

1995 :

collecte des ordures ménagères

mise en place du SMIDEM et de la zone de Marmande Sud à Samazan

 

1998 :

Créations de ZAC économique à Gaujac et la Saubole à Fourques/Garonne

 

1999 :

la Gabare Val de Garonne sur le canal et l’aménagement de la base nautique de Fourques sur Garonne

 

 

2002 :

création du Pays Val de Garonne Gascogne en attendant en 2014 la Guyenne / Duras et Lauzun

 

2003 :

naissance d’AQUAVAL

 

2005 :

Réhabilitation de la déchetterie de Tonneins.

Création et gestion de 5 déchetteries sur le territoire.

Création de l’Office de Tourisme Communautaire (EPIC)

Pépinière eurêka Vénès Tonneins

 

2006 :

Zone d’activités la Plaine entre Marmande et Sainte-Bazeille

création de Gens de Garonne à Couthure sur Garonne (juin)

reprise des agences postales du territoire

Reprise de la gestion de la Mission Locale

 

2007 :

création du réseau de vente directe « Les fermes de Garonne » produits locaux

 

création d’un service de transports publics « Evalys »

 

2007/2008 :

Rénovations progressives des haltes nautiques de Fourques / Meilhan / Le Mas / Lagruere et Villeton

Aire d’accueil gens du voyage Marmande / Tonneins

Création de la zones d’activité Venès

 

2008 :

pépinière Eurêka Marmande

 

2010 :

Création de la zone d’activité de Saint Pardoux du Breuil

 

2011 /2012 :

reprise et rénovation des trois piscines d’été Val de Garonne à Meilhan sur Garonne / Tonneins et le Mas d’agenais

Création d’un terrain familial des gens du voyage

 

2012 :

Création de l’aire de grand passage

Rachat et restructuration de la zone Thévet à Tonneins

lancement de l’éco-quartier Montplaisir à Ste Bazeille

Mise en place de l’OTVG dans la maison du Prince Noir

 

Entre 2002 et 2012

Création de lotissements d’habitation à Lagruère, Villeton, Fauguerolles et Cocumont

 

2012-2013 :

Rénovation de structures enfance / petite-enfance ouverture de 2 micro-crèche à Marcellus/ Mas d’Agenais

extension de la crèche familiale à Gontaud de nogaret

6 Centres de Loisirs sur le territoire dont Tonneins, Marmande, Fauillet, Meilhan, Sainte Bazeille et le Mas d’Agenais

 

Première convention économique passée avec la province de Xanchi et la ville de Yungchen en Chine

Changement du système de traitement de l’eau à Aquaval

 

Et bientôt, en 2014 :

ouverture de la crèche collective de Clairac

ouverture des micro-crèches de Fauguerolles et Fourques

ouverture à Aquaval de la piscine olympique à vagues

ouverture d’Euréka Marmande Sud à Samazan

ouvertures de maisons médicales (Tonneins notamment)

 

 

En 1993, la communauté de communes ne comptait que 2 agents !

En 2004 : 125 agents après l’intégration d’Aquaval et des Syndicats de voirie

En 2006 : 131 agents

En 2010 : 171 (dont agents titulaires, stagiaires, saisonniers, contrats aidés, détachements…)

Depuis, l’agglo a bien grandi : plus de 350 agents communautaires y travaillent aujourd’hui, après avoir pris la compétence Enfance / Petite-Enfance et intégré les services de l’ancienne Communauté de Communes des Pays du Trec et de la Gupie.

 

Vous avez à votre disposition du personnel compétent, avec une forte capacité d’adaptation et de mobilisation. Une capacité d’ingénierie dont peu de collectivités disposent au service du territoire et des communes qui le composent.

Je souhaite que le travail accompli et ce que vous en ferez par la suite, ne démobilise pas ce personnel dévoué et loyal. Je ne voudrais pas oublier en partant le plus beau travail entrepris pour notre territoire : le projet VGA 2030, un véritable projet de territoire, notre matrice pour un développement équilibré à l’horizon 2030.


Mes chers collègues, je vous quitte avec un réel pincement au coeur, je vous ai donné toute mon énergie pendant 20 ans. Je voudrais que vous poursuiviez dans la même voie, avec ce respect que nous avons tous su avoir entre nous, au-delà des sensibilités politiques. Il n’y a jamais eu ici d’esprit partisan. Chacun travaille, uni et rassembleur, pour l’intérêt du territoire. Je voudrais que mon successeur garde ce sens de l’intérêt général, qu’il ait déjà l’expérience de notre gouvernance, de notre savoir faire ensemble, au service d’une efficacité indispensable, que les responsabilités soient partagées en fonction des compétences et des disponibilités de plus en plus nécessaires, que l’esprit de solidarité des grandes communes vers les plus petites perdure, que la passion partisane ne l’emporte pas sur la raison….. bref je vous demande de continuer sur les traces de vos anciens et de ne pas suivre les annonces de journalistes en mal d’événement en créant ici la politique du bloc contre bloc, ce serait la fin de notre belle construction, ce serait un échec pour moi-même et pour tout le territoire.

Comme je l’ai déjà dit, j’ai voulu faire de la politique par idéal de justice et par soif d’action pour peser sur le cours des choses. Depuis mon entrée à l’Assemblée Nationale à 38 ans, je ne me suis jamais arrêté. J’ai souvent sacrifié mon travail professionnel et surtout ma famille.

J’ai tant aimé agir pour les autres à la seule condition que l’audace et le courage soient au service d’une volonté. Vivre la passionnante aventure de la création de Val de Garonne Agglomération aura été pour moi une action magique.

Je n’ai pu le faire que grâce à vous tous, encore une fois merci.

Dès demain, je transmettrai ma démission de conseiller municipal de Marmande et de conseiller communautaire. J’espère que vous ne m’oublierez pas trop vite et que je pourrai partager avec vous nos futures inaugurations et nos verres de l’amitié.

 

C’est le poète Edmond HARAUCOURT qui a écrit ce quatrain que je vous offre :

Partir c’est mourir un peu

C’est mourir à ce qu’on aime

On laisse un peu de soi même

En toute heure et en tout lieu

Votre Président vous dit adieu et bonne chance à Val de Garonne Agglomération et merci encore à tous.

 

 

Gérard GOUZES

Partager cet article

29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 08:19

Le médecin a peur de l’avocat
C’est l’expression choisie par le journal Sud Ouest pour ironiser sur le refus de Daniel Benquet de s’expliquer sur son absence de projet municipal et qu’il ne sait faire que du « copier coller » a partir de notre programme.
Lorsqu’on veut représenter la ville de Marmande il faut être capable de défendre les dossiers, de les maitriser complètement, d’obtenir les subventions et les agréments… comment donc peut on refuser une confrontation sinon parce que l’on a peur d’apparaitre incapable et insuffisant !
Il vaut mieux dans ces conditions garder un maire qui sait défendre sa ville , bref un bon avocat !
La ville n’est pas à soigner elle est à défendre !
Gérard Gouzes

Partager cet article

Published by Gerard Gouzes
commenter cet article
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 11:23

Partager cet article

Published by Gerard Gouzes
commenter cet article
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 01:04

Partager cet article

Published by Gerard Gouzes
commenter cet article
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog